migrateursrhonemediterranee.org utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible.

En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

J'ai compris
 
Accueil Les espèces La Lamproie fluviatile

La Lamproie fluviatile

La Lamproie fluviatile
Famille :
Pétromyzontidés
Nom scientifique : Lampetra fluviatilis
Taille : 20/50 cm
Durée de vie : 6/7 ans
Poids : 30/150 g

 

Description
Le corps serpentiforme et dépourvu d’écailles est comprimé latéralement vers l’arrière. Le dos est sombre, les flancs jaunâtre, le ventre presque blanc. Sa morphologie ressemble fortement à celle de la Lamproie marine, mais elle est plus petite. Sa bouche, appelée disque buccal, est en forme de ventouse. Elle est garnie de dents labiales cornées et pointues disposées en rangées concentriques et adaptées à la succion.


Habitat

La Lamproie fluviatile adulte vit 1 à 2 ans en mer en parasitant d’autres espèces de poissons. Elle regagne les eaux continentales pour s’y reproduire. Les larves affectionnent les zones calmes avec un substrat fin afin de s’y enfouir.

Régime alimentaire
Le régime alimentaire des lamproies est essentiellement composé de sang des poissons marins ou amphihalins sur lesquels elles se fixent afin de les parasiter. Tout comme la Lamproie marine, les larves filtrent les sédiments à la recherche de micro-organismes.

 

  • 1-lamproie-fluviatile
  • 2-lamproie-fluviatile
  • 3-lamproie-fluviatile
  • Lamproie fluviatile adulte © Emme Interactive
  • La Lamproie s'accroche aux poissons pour s'alimenter © Emme Interactive
  • Lamproie fluviatile adulte © H. Carmié/ONEMA

 

cycle-bio-Lamproie-fluviatile
Le cycle biologique de la Lamproie fluviatile ©MRM

  


 
Lamproies fluviatiles adultes ©H.Carmie/ONEMA

 

Reproduction et Migration
Après une croissance marine rapide de 1 à 2 ans, les Lamproies fluviatiles regagnent dès l’automne les eaux continentales pour s’y reproduire durant le printemps, entre avril et juillet, lorsque l’eau atteint 10 à 14°C. Les œufs (375 000 à 405 000/kg) sont déposés dans des nids creusés dans le gravier pour une incubation de 15 jours. Après éclosion, les larves ammocètes* gagnent les "lits d'ammocètes" où elles resteront enfouies de 4 à 5 ans dans les sédiments. Passé ce stade, les ammocètes se métamorphosent en petites lamproies (août/septembre) et retournent en mer d’octobre à février. Les géniteurs meurent après la reproduction.

 En savoir plus sur l'expertise MRM :

- État des lieux des Lamproies (depuis 2007 – en cours)
- Observatoire de captures de Lamproies et de grands salmonidés (2005 à 2011)