migrateursrhonemediterranee.org utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible.

En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

J'ai compris
 
Accueil Actus Archives 2017

Les anguilles argentées de la Cagne suivies à la trace - 22/09/17


Depuis 2012 l’Association Migrateurs Rhône-Méditerranée (MRM) mène une étude visant à mieux comprendre la dévalaison de l’Anguille en Rhône-Méditerranée, ce qui contribuerait à répondre à l’orientation 4 du PLAGEPOMI 2016-2021 (améliorer la connaissance sur les espèces et leurs habitats).
Les investigations ont conduit à la réalisation en 2017, d’expérimentations sur la Cagne réalisées par MRM en partenariat avec l’AFB, la fédération de Pêche des Alpes-Maritimes et EDF.

 

 

DSC 0159

DSC 0130

DSC 0136

 

Comment suivre la dévalaison ?

Le principe repose sur le marquage des anguilles argentées à l’aide de transpondeurs PIT Tags (Passive Integrated Transponder) et la détection de leurs passages au niveau de stations fixes équipées d’antennes RFID (Radio Frequency Identification) qui permettent d’étudier le mouvement des poissons marqués sans intervention de recapture, ce qui évite de les perturber.

L’objectif à terme est d’identifier les plages de dévalaison et les facteurs environnementaux qui les déterminent. Pour la saison de dévalaison 2017/2018, l’objectif majeur est de vérifier que la technologie utilisée fonctionne bien sur la Cagne et que les partenaires de l’étude se familiarisent avec le protocole technique (capture/marquage des anguilles ; maintenance des antennes ; recueil et compréhension des données RFID).

Les stations de suivies

Du 24 au 28 juillet 2017, l’Association Migrateurs Rhône-Méditerranée (MRM), le bureau d’étude SCIMABIO et la Fédération de Pêche des Alpes-Maritimes se sont rendus sur la Cagne pour installer trois stations au niveau des Bugadières soit à 1,95 km de l’embouchure.

Chaque station comprend :

- Une antenne (installée à plat sur le fond du lit de la Cagne) fabriquée à partir de câble souple protégé par une gaine. Elle prend la forme d’un rectangle installé sur toute la largeur du cours d’eau,
- Un lecteur/enregistreur RFID,
- Un « tuner » permettant de régler précisément le champ magnétique de l’antenne.

P1080266

 

 
DSC 0115

Pêche électrique sur la Cagne
Photo MRM

 

Comment détecter les anguilles ?

 Pour détecter les anguilles aux stations de suivi, il faut d’abord les capturer et les marquer ! Les opérations de marquage des anguilles argentées se sont déroulées du 05 au 07 septembre 2017 en présence de la Fédération de pêche des Alpes Maritimes, de l’AFB, mais aussi la participation de l’AAPPMA de Vence et de la Fédération de pêche du Var. Durant ces 3 jours, des pêches électriques ont été réalisées au niveau du seuil de val de Cagne (Cagnes sur Mer), au Poutaouchou (Vence) et à l’aval de l’ancienne pisciculture de Saint Jeannet.

535 anguilles ont été capturées. Les anguilles présentant des caractéristiques visuelles d’argenture ont été endormies. Les équipes en place ont évalué l’indice d’argenture (mesures du diamètre de l’œil, de la longueur de l’individu et de sa pectorale, du poids de l’individu) et effectué le marquage* de 47 anguilles. Après une phase de réveil surveillé, l’ensemble des individus a retrouvé son milieu de vie.

Des marquages complémentaires pourraient être réalisés en octobre pour disposer d’un nombre plus conséquent d’anguilles suivies.

*Le marquage consiste à une injection intra-péritonéale d’un Pit Tag de 23mm

LQ22 LP67

DSC 0154 V2

La presse en parle

Nice matin - Samedi 9 septembre 2017