migrateursrhonemediterranee.org utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible.

En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

J'ai compris
 
Accueil Actus Archives 2016
Projet  de rétablissement de la continuité écologique au droit du pertuis de la Fourcade - 08/09/2016

La commune des Saintes Maries de la Mer porte depuis
le 14 avril 2016, un projet de rétablissement d’une continuité écologique et de franchissement pour alevins et poissons au droit du pertuis de la Fourcade.

 Ce projet consiste à permettre le rétablissement d’une continuité écologique, entre la mer Méditerranée et le Système Vaccarès, aujourd’hui limitée par la présence d’un ouvrage de ressuyage et de protection contre le risque inondation (le Pertuis de la Fourcade).

JY52

Pertuis de la Fourcade
Photo MRM

Le système Vaccarès, vaste ensemble protégé au titre de plusieurs régimes de protection, comporte une intérêt halieutique notable du fait de la diversité des espaces inventoriés et de la présence notamment d’une espèce migrante protégée au niveau européen « Anguilla Anguilla » considérée comme en danger critique d’extinction. Mais sa richesse spécifique, l’abondance et la présence d’espèces migrantes dépendent actuellement de la gestion des martelières du pertuis de la fourcade.

Situé sur la digue à la mer, le pertuis de la fourcade est le seul lieu d'échange biologique entre le delta du Rhône et la Mer méditerranée et donc l’un des seuls passages de montaison et de dévalaison des espèces migratrices. Mais son fonctionnement actuel dépend d'une gestion anthropique, qui est source d'érosion de la biodiversité. Les migrations se font à des époques où les conditions climatiques amènent à fermer les martellières. Les échanges ne peuvent alors plus se faire.

Consciente de cette situation et de la nécessité d’instaurer des mesures permettant de créer pour les espèces halieutiques un véritable dispositif de franchissement entre la mer et l’étang du Vaccarès, la Commune des Saintes Maries de la Mer a choisi de porter un projet visant à étudier les solutions techniques qui pourraient permettre le rétablissement d’une continuité écologique.

Pour l’accompagner, la Commune a choisi le bureau d’études BRL Ingénierie, qui travaille depuis cinq mois sur le projet et qui devrait prochainement déjà proposer de premières solutions.

Ce projet ne remet pas en cause le suivi du recrutement en civelles assuré par MRM via la passe-piège installée à proximité du pertuis depuis 2004. Toutefois, l'amélioration des conditions de franchissement de l'ouvrage seront à prendre en compte dans les futures analyses. Ainsi, des réflexions sont d'ores et déjà menées afin de caractériser le flux naturel transitant par les martelières avant aménagement et seront donc poursuivies pour mesurer l'efficacité du dispositif de franchissement et nuancer les fluctuations de captures au niveau de la passe.