migrateursrhonemediterranee.org utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible.

En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

J'ai compris
 
Accueil Actus Archives 2014
De belles remontées dans la passe à poissons du barrage de Jons sur le Rhône (69) - 14/11/2014

Soucieux de limiter l’impact sur l’environnement des ouvrages qu’il exploite, EDF a réalisé en 2012 une rivière artificielle pour permettre aux poissons de circuler librement entre les canaux de Jonage et de Miribel. 300 m de long, 10 m de large, l’ouvrage se présente sous la forme d’un escalier composé d’une succession de 32 petits bassins, reconstituant une rivière d’aspect naturel, avec des berges végétalisées respectant les essences présentes sur le site.

passepoisson Jons

©EDF - Christophe Brunet

L'aménagement a été financé à 50 % par l’Agence de l’Eau, 20 % par le Fonds Européen de DEveloppement Régional (FEDER) en Rhône-Alpes et 30 % par EDF. Pour évaluer l’efficacité de l’ouvrage et acquérir des connaissances supplémentaires sur la migration des poissons, un local de suivi a été intégré à l’aménagement.
Le suivi d’efficacité de cet ouvrage a été réalisé par la fédération départementale de Pêche du Rhône.

Entrepris dès sa mise en service début 2013, il arrive désormais à son terme et il est aujourd'hui possible d'affirmer que la fonctionnalité de la passe de Jons est avérée pour la majorité des espèces.

Elle permet ainsi de restaurer un flux de biomasse majeur au sein de l’écosystème du Rhône ; l’attractivité de la passe est bonne. Néanmoins, quelques améliorations vont être portées notamment sur la hauteur d'un seuil qui parait être trop important pour les espèces benthiques.

28 000 individus, appartenant à 17 espècesy ont été observés, pour une estimation d'environ 13 tonnes de poissons. De belles surprises ont eu lieu comme l'observation de la Lamproie de Planer ou de juvéniles d'Ombre commun.

Ce lieu unique d'observation par vidéo comptage sur le territoire du Rhône amont doit permettre de mieux connaître le fonctionnement du milieu et plus particulièrement au niveau de la faune piscicole.
Il peut être un outil précieux d'observation lors des travaux de restauration du Rhône Miribel Jonage. C’est pourquoi, une réflexion est en cours pour une utilisation plus pérenne de ce lieu d'observation unique sur le Rhône.

P1000794-2

© EDF - Christophe Brunet